Réalisation d'un amplificateur Circlotron à transistors Lateral MosFet.

 

 

-La carte Alimentation-

 

 

L'alimentation générale.

Cette carte alimentation est universelle. Ses sorties étant flottantes, elle peut convenir à tout type d'amplificateur, complémentaire ou Circlotron.  Elle est réalisée sur un circuit imprimé époxy double face trous métallisés de dimensions 300 mm  x 120 mm permettant de l'intégrer facilement dans le boitier standard. La partie puissance est double et constituée de deux bloc identiques miroités placés de chaque coté.  Au milieu des deux alimentations de puissance se trouve la partie alimentation driver composée d'une alimentation symétrique + et - 58 V. La surface disponible permet de placer trois condensateurs Snap 35 mm 10000µF / 63 V par rail autorisant une réserve importante afin de pouvoir restituer sans problème les éventuelles crêtes les plus gourmandes en énergie. Nous pouvons doubler cette capacité en câblant des 22000µF / 63V, mais il faudra compter le double du prix et encore le double si l'on choisit une tension de service supérieure (100V).

L'alimentation de puissance.

L'alternatif 43 V 3A est redressé par quatre diodes Schottky   MBR 10-150  en pont, associé à un filtre RC, supprimant les  pics de tension induits par le pont de redressement.  La tension redressée est commutée via le contact "travail" d'un relais temporisé et à travers une résistance de 1 K 5W à la cellule de filtrage en double Pi afin d'assurer une charge lente durant 30 secondes. Au terme de cette temporisation, le relais est alimenté, et la résistance est court-circuitée. Cette cellule de filtrage en double Pi est réalisée avec trois condensateurs de 10000 µF / 63V et deux résistances  à couche métal 0,47 ohm 5W. La sortie de ce filtre correspond à la sortie de puissance nommée arbitrairement "+VP"  +VPA pour un rail et +VPB pour l'autre. Une résistance de 4K7 5W  se trouve connectée par le contact "repos" du relais, sur le + du premier condensateur de filtrage et permet la décharge des condensateurs à l'arrêt de l'amplificateur. A noter que ces deux alimentations sont croisées sur la carte "Alimentation", le câblage sur la carte "Amplificateur" s'effectue donc droit.

L'alimentation driver.

Les deux tensions alternatives de 43V 0,3A sont redressées par huit diodes rapides BYV-26A en boitier DO 57. Ces cellules de redressement sont munies d'un filtre RC supprimant les  pics de tension induits par le pont de redressement. La tension redressée attaque un filtre en Pi composé de deux condensateurs de 1000 µF 63 V et d'une résistance de 4,7 ohms 2W . Ce filtre en Pi est suivi d'un autre terminal composé d'une self et d'un condensateur de 100µF 63 V. Le circuit driver n'a aucun besoin de tensions  régulées.   De la tension positive redressée filtrée au niveau du premier condensateur est dérivée la tension d'alimentation de 12 V alimentant la logique de temporisation et les relais. Cette tension est régulée par un régulateur ajustable TL783.

Les Transformateurs.

De type EI ou toroïdal, ils sont bobinés spécialement pour cet amplificateur. La puissance totale varie suivant le type de circuit utilisé et le nombre de transformateurs. Un EI-96 de 120 VA par rail convient très bien. Pour un amplificateur plus musclé, il convient d'opter pour le modèle supérieur EI-108 ou EI-120 pouvant fournir 150 VA et plus en continu, d'autant qu'il y a peu de différences dans  les dimensions. 15 mm de plus en longueur, 10 mm de plus en largeur et 7 mm de plus en hauteur pour un gain en puissance non négligeable. Le boitier étant de dimensions relativement modestes, l'idéal est de disposer de deux transformateurs identiques. 1 x 45V 3 Ampères, L'alimentation du driver nécessite un transformateur EI-66 de moindre puissance 2 x 45V 0,5 Ampère.

Schéma de l'alimentation de puissance de l'amplificateur Circlotron à Latéral MosFet.  

 

L'implantation.

Le circuit imprimé en cours d'étude.

 

 

Pour m'écrire, cliquez sur la plume.