Enceinte acoustique Klipsch RB-61 / RB-81 bi-amplifiée.

 

Avant propos.

   

Disposant de petites enceintes Klipsch RB61 relativement performantes l'idée m'est venue, avant de tester du large bande et du petit coaxial,  de les transformer en petites enceintes bi-amplifiées  pour un petit salon. Ici, pas de recherche d'extrême basse, et de surround, le but n'étant pas d'écouter des boum-boum, bruits de mitrailleuse et d'hélicoptère de combat, mais de la musique ancienne, renaissance et baroque qui se passe bien de ces artifices et ne demandent pas un bas de spectre très péchu, quoiqu'un tuyau d'orgue de 32 ou 64 pieds demanderait bien autre chose qu'un petit haut parleurs de 46 cm ! Je n'ai pas la prétention de vouloir reproduire ce spectre qu'aucune enceinte d'ailleurs n'est capable de restituer. Le cahier des charges est simple. Une petite enceinte de bibliothèque équipée d'un haut-parleur de petit diamètre 160 à 200 mm (6,5 ou 8 pouces) à haut rendement et d'un tweeter à pavillon, ce que sais très bien faire Klipsch. Ici, pas de bi-câblage ou bi-amplification verticale, horizontale ou que sais-je encore, mais une vraie bi-amplification, c'est à dire que chaque haut parleur sera alimenté par un amplificateur précédé d'un filtre actif à pente raide, la seule solution valable à mes yeux et surtout à mes oreilles. Ces enceintes seront équipées de modules bi-amplificateur LM3886  avec filtre actif 24 dB / oct. Ma préférence va bien entendu vers le haut parleur coaxial que j'ai longtemps utilisé professionnellement, mais les petits coaxiaux à haut rendement ne sont pas légion. Chez Radian par exemple, le plus petit de la gamme est un 8 pouces. Seul Beyma propose des 5 ou 6 pouces, mais Beyma n'est pas Radian.... Quant au large bande, les nouveaux formats dématérialisés ou non, ont besoin d'une bande passante bien plus étendue que ce que propose le meilleur. Seuls quelques casques professionnels peuvent se targuer d'être "très large bande".

 

 

pastel_green.gif

pastel_green.gif

 

                        Pour me contacter, cliquez sur la plume